• rouen
  • rouen
  • Rouen

     

    Rouen, capitale de Haute-Normandie, traversée par la Seine (6 ponts la franchissent d’une rive à l’autre), a depuis toujours été un port de commerce, où les ducs de Normandie aimaient à résider, à l’exception de Guillaume-le-Conquérant, qui lui préféra Caen comme capitale. Le cœur de l’un de ses descendants, l’illustre Richard 1erd’Angleterre, dit « Cœur de Lion » repose d’ailleurs au sein de sa Cathédrale, dont le 1er édifice remonte au Vème siècle et dont la cathédrale romane fut consacrée en 1063 par le Duc Guillaume, futur Conquérant.
    La cathédrale gothique, elle, accueille le roi Philippe-Auguste en 1204, au moment du rattachement de la Normandie au domaine royal de France. Du château qu’il fit construire sur la colline Bouvreuil, où Jeanne d’Arc fut emprisonnée et jugée, il ne subsiste que la Tour Jeanne d’Arc. Rouen fut, en effet, anglaise durant la Guerre de Cent Ans (de 1419 à 1449) et c’est sur la place du Vieux Marché que fut brulée la Pucelle le 30 mai 1431.
    À la fin du Moyen-Âge fut construit, rue aux Juifs, le plus important édifice gothique civil de France, le Parlement de Normandie, qui abrita l’Echiquier de Normandie (haute cour judiciaire et financière). Les chantiers, ralentis par la guerre de Cent Ans, se développent à nouveau : l’Aître Saint-Maclou, commencée sous l'occupation anglaise, sera achevée à l'époque de la Renaissance qui verra également la construction du Gros-Horloge, horloge astronomique du XVIème siècle, l'un des monuments emblématiques de la ville de Rounen, le Bureau des Finances (à l’emplacement actuel de l’Office de Tourisme) en face de la Cathédrale Notre-Dame ainsi que l’hôtel de Bourgtheroulde, magnifique hôtel particulier qui abrite aujourd’hui un hôtel de luxe.

     

    Lors de la Première Guerre Mondiale, la ville de Rouen sert de base à l’armée britannique.

     

    Lors de la Deuxième Guerre Mondiale, Rouen fut occupée par l'armée allemande du 9 juin 1940 au 30 août 1944 et subit de lourds bombardements alliés (le 19 avril 1944 par la Royal Air Force et du 30 mai au 5 juin 1944 par les Américains).

     
    Rouen
     

    Illustres Rouennais

    En plus de ses natifs, Pierre Corneille (Rouen 1606 - Paris 1684) et Gustave Flaubert, (Rouen 1821- Canteleu 1880) {voir le pavillon Flaubert, à Canteleu,
    à côté de Rouen où il vécut pendant 35 ans et y écrivit l’ensemble de son œuvre), Rouen accueillit bon nombre de personnages illustres, de Guillaume le Conquérant
    à Jeanne d’Arc en passant par Claude Monet (1840-1926) qui y peint sa série des Cathédrales de Rouen dans les années 1890 (au total, une trentaine de versions de l’architecture de la Cathédrale, prises à différentes heures de la journée et depuis différents points de vue) et les différents artistes impressionnistes qui y passèrent… À découvrir au Musée des Beaux-Arts, plusieurs chefs d’œuvre de l’impressionnisme, dont Monet, Renoir, Sisley, Caillebotte, Pissarro, …

    Route des Abbayes

    Sur les rives de la Seine, d’Elbeuf à Jumièges, découvrez les abbayes de Saint-Georges de Boscherville, Jumièges, l’Abbatiale Saint-Ouen, l’église Saint-Maclou et la Cathédrale à Rouen, et la basilique Notre-Dame de Bonsecours (lieu de pèlerinage dédié à la Vierge,
    1er exemple en France de l’architecture néogothique du XIXème siècle).

    Les disponibilités de ce soir sur
    Rouen
    Mardi 02 Septembre 2014
    Désolée, il n'y a pas d'établissement disponible sur cette destination, voici ce que nous vous proposons
    Ville
    Lisieux Périphérie 1

    Type d'hébergement disponible

    • Hôtel0
    • Chambre d'hôtes0
    • Gîte et meublé0
    • Camping0
    • Hébergement monastique0

    Lieux

    • À la campagne0
    • En bord de mer0
    • En ville0